samedi 2 janvier 2010

Commandant Prat (Rue du)

Quittons un peu les fastes du XVIIIe siècle, pour nous retouver le 28 septembre 1866, rue Sabatier, à Castres, où est né Emile-Ernest-Charles Prat.
LE NAUFRAGE DU PLUVIÔSE
Cet enfant de Castres devenu marin, le capitaine de frégate Ernest Prat, a péri en mer le 26 mai 1910 à bord du sous-marin Pluviôse, au large du port de Calais, lors de la collision avec le petit paquebot à roue Pas-de-Calais, faisant vingt-sept victimes, l'équipage du sous-marin. Le capitaine de frégate Prat, commandant la base sous-marine de Calais, se trouvait à bord du Pluviôse, sur invitation du commandant Callot, pour assister à des manœuvres de torpillage.

 
Un article de la Revue du Tarn nous en apprend plus sur Ernest Prat.
Son père était boulanger rue Henri IV. Sa mère, Marie-Rosalie Bastié, était la fille d'un tailleur établi à Castres. "La tradition familiale était faite de dévouement, d'abnégation, d'amour du travail. Plusieurs membres de la famille avait illustré ces qualités dans des carrières où elles sont le lot quotidien. Un oncle ne mourut-il pas au service de Pie IX comme zouave pontifical ? Un autre curé de Navès. Une tante, Irma Prat, en religion Soeur Edouard, des Soeurs de l'Immaculée-Conception (Soeurs Bleues) de Castres, évangélisa le Gabon".
Ernest fit ses études à Castelnaudary, et fut reçu à l'Ecole Navale en 1882. Nommé aspirant de deuxième classe le 5 octobre 1884, il embarqua aussitôt sur le croiseur L'Iphigénie, école d'application des aspirants. Puis c'est le "tour du monde" : Lisbonne, Madère, Ténériffe, Dakar, La Martinique, puis retour sur Tanger, Gibraltar, Carthagène, Palma, Barcelone, Port-Vendre, Marseille, etc, jusqu'au retour à Brest le 15 août 1885. C'est grâce aux carnets de l'Aspirant Prat dont la Revue du Tarn cite de nombreux extraits, que nous avons tous ces détails.
Il est ensuite affecté à Cherbourg, puis part pour le Pacifique. Nous n'allons pas retracer ici toute sa carrière, qui fut brillante : enseigne à 21 ans, lieutenant de vaisseau à 26 ans, capitaine de frégate à 41 ans.
Il aurait pû devenir amiral, s'il n'avait pas connu une fin si dramatique.
Le naufrage du Pluviôse eut à l'époque un retentissement considérable. Après le difficile renflouement de l'épave, des obsèques nationales furent célébrées le 22 juin en présence du Président de la République Armand Fallières. A Castres, les obsèques du commandant Prat eurent lieu le 25 juin 1910.
Un monument à la mémoire de l'équipage a été élevé à Calais (photo : http://histoiresdunord.blogspot.com/2007_07_08_archive.html).
 
Comme Castres, d'autres villes natales des officiers sous-mariniers morts dans la catastrophe continuent d'honorer la mémoire de leurs disparus au travers des noms qu'elles ont donnés à l'une de leurs rues : la rue du Commandant-Callot à La Rochelle et la rue Pierre-Engel à Bavilliers (Territoire-de-Belfort).
La rue du Commandant Prat s'appelait auparavant rue Frascaty, jusqu'à la décision du Conseil Municipal (d'abord en 1910, puis confirmé le 19 décembre 1912). Elle est parallèle à la rue de l'Amiral Galiber, un autre marin né à Castres, dont nous reparlerons...
Gilles Duméril, janvier 2010.


Bibliographie

Revue du Tarn N°53 - Troisième série - Mars 1969
Capitaine de frégate Ernest Prat (1866-1910) par Gabriel Soulié et Henry Maynard.


Sur le naufrage du Pluviôse :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pluvi%C3%B4se_(sous-marin)
http://sites.google.com/site/calaisen1900/Home/le-naufrage-du-pluviose
http://calais-ville.net/faits_divers/naufrage_du_pluviose/index.htm

2 commentaires:

  1. petit détail d'humour noir dans wikipédia :
    "Aux vingt-sept victimes s’en rajoutera une vingt-huitième : un spectateur se penchant à une fenêtre pour voir passer le cortège funèbre tombera du troisième étage"
    et en tombant il aurait pu tuer un jeune soldat qui montait la garde du nom de Charles de Gaulle...et l'histoire de France aurait été bien modifiée !

    RépondreSupprimer
  2. Le nom d'une rue me parait très mystérieux : allée Jean-Bertrand Vol de Valmy. Qui peut dire qui était cet homme. Quelle est son histoire, pourquoi et par qui ce nom a été choisi?
    Merci à tous ceux qui aiment Castres et qui pourront m'éclairer

    RépondreSupprimer